Archizoom Associati, groupe d’architectes et de designers florentins fondé en 1966 et séparé en 1974, produit en peu de temps une riche série de projets de design, d’architecture et de visions urbaines. Avec l’agence Superstudio, le groupe se plonge d’abord dans la Superarchitecture, véritable questionnement sur le devenir de l’architecture avec ses mégastructures et ponts qui s’entrecroisent. Mais les Archizoom dépassent les pionniers du genre, à savoir Alison et Peter Smithsons, en montrant les limites du concept. C’est la contre-utopie : en perpétuant cette œuvre de gigantisme, les Archizoom dénoncent une projection selon eux irréaliste et inhumaine de la ville, le « monument continu », sorte de no stop city qui se répand en faisant fi des monuments et villes déjà existants. Le design allant de pair avec leurs projets architecturaux, ils conçoivent des objets multifonctionnels comme le canapé « Superonda » en forme de vagues, les « Dream Beds » et même les vêtements des habitants de ces villes restées à l’état de fiction. Ils n’eurent cependant pas totalement tort dans leur vision de l’avenir : ce n’est pas dans le béton que le changement d’échelle eut lieu, mais de manière pratiquement invisible dans la fibre optique et les câbles sous marins.