Du 25 mai au 19 août 2012 Kader Attia expose au Musée d’Art Moderne, autour de son oeuvre  La piste d’atterrissage, un diaporama qui raconte l’univers intime des transsexuels algériens exilés à Paris. Étrangers dans leur corps et dans une culture, l’idée principale de Kader Attia est la reconstruction après la déconstruction. Pour traduire sa théorie il dialogue à travers des photographies et des collages mêlant vues urbaines, bâtiments, architectures vernaculaires et utopiques.

 

Construire, déconstruire, reconstruire : Le corps utopique