Paul-Armand Gette est un artiste plasticien usant aussi bien de la photographie, de la photocopie, de l’installation, du dessin, de la performance, de la vidéo ou de la sculpture sans toutefois privilégier un médium. Jonglant avec l’art et la science d’une brillante façon, la minéralogie, la géologie et la botanique sont redécouvertes à l’aune d’un érotisme subtil et délicat qui est aussi celui du langage. Les plantes sont sexuées, certes, mais son regard scientifique décline l’étymologie et les noms latins comme autant de métaphores qui nous rapprochent du réel, plutôt que de nous en éloigner. Leurs articulations se fait autour du corps féminin et de ses possibles métamorphoses, trouvant son incarnation parfaite dans la figure de la nymphe, cette femme-nature que l’artiste emprunte très librement à la mythologie grecque et romaine. Paul-Armand Gette a ainsi bâti au fil des années un univers hédoniste et païen peuplé de déesses, en particulier de sa favorite, Artémis, déesse grecque de la chasse. Coureuse des bois, sauvageonne insoumise et fière, Artémis est à la fois la compagne des animaux sauvages, et vit entourée de ses nymphes.

Paul-Armand Gette