Le brésilien Ernesto Neto conçoit des sculp­tu­res com­po­sées d’éléments auto­no­mes s’encas­trant les unes les autres, des jeux de cons­truc­tion et d’équilibre dans lequel inter­vien­nent l’impro­vi­sa­tion et l’explo­ra­tion de l’espace. L’œuvre de Neto a été décrite comme étant « au-delà du minimalisme abstrait ». Ses installations sont de vastes sculptures souples et biomorphes, mi-corporelles, mi-architecturales, qui emplissent l’espace d’exposition. Ses créations sont pré­sen­tes dans de nom­breu­ses collections. Son travail s’appuie sur les rela­tions entre tous les éléments de ses œuvres : la matière, l’odeur, l’équilibre, le lieu et l’inte­rac­tion avec le visi­teur dans lequel inter­vien­nent l’impro­vi­sa­tion et l’explo­ra­tion de l’espace. Ses sculptures peuvent être considérées comme une expression de l’art abstrait traditionnel, bien que leur interaction avec le visiteur leur confère un autre niveau d’interprétation. Un voyage dans le Léviathan Thot qui nous mène dans l’antre de Neto.