Philippe Parreno fait réagir le spectateur et déplace les temps qu’il règle tout en tenant compte d’une part d’aléatoire: le public. Une aventure plastique, physique et mentale, entre apparitions et disparitions. Des œuvres sobres, visuelles et sonores qui provoquent des sensations discrètes mais intenses. Philippe travaille beaucoup sur le décalage entre les différentes formes de représentation des images, entre réalité et fiction, à la frontière des deux. Comme pour mettre en tension ces deux possibles, et mieux détourner leur sens caché.  Les codes cinématographiques, la narration, la temporalité, ont été des questions récurrentes chez ce plasticien, qui n’a cessé de se renouveler dans ses approches et élaborations de projets.

 Philippe Parreno