Matalie Crasset ne s’intéresse pas à l’esthétique, l’esthétique exclut les gens. A quoi sert un beau canapé, si les enfants n’ont pas le droit de monter dessus. A travers ses créations, elle cherche à apporter des réponses aux gestes du quotidien. S’attaquant à l’architecture d’intérieur autant qu’a la scénographie en passant par le graphisme, elle crée en réfléchissant à l’intention qui entoure l’objet, elle questionne l’évidence des codes qui régissent notre vie quotidienne pour mieux s’en affranchir et expérimenter. En développant ces nouvelles typologies autour de principe tel que la modularité, l’appropriation, la flexibilité et le réseau, elle remet en question les codes du quotidien pour créer un univers pratique, ludique et coloré.

«  Le style force à oublier le but et fétichise la forme. Le style dicte les lois, il est trop binaire et ne permet ni contradictions ni nuances, alors que la vie est contradictoire, et les certitudes rares » Matalie Crasset

Matali Crasset