Jean-Luc Verna oscille entre les dessins et la mise en scène de son corps tatoué. Ancré dans un univers sombre et spectaculaire, il revendique des influences allant de la peinture et des mythes de la renaissance jusqu’à la culture punk et new-wave. Verna gére son corps comme une image qu’il corrige et réhausse. Nous on fait circuler notre regard sur sa personne.

Son site